Fonds Godin


Familistère de Guise. Le Devoir. Guise, s.n., 1878-1906. Numéro. 1 et 2 datés des 3 et 17 mars 1878 [cote FGP 1] Disciple de Charles Fourier, Jean-Baptiste-André Godin fonde en 1858 le Familistère de Guise (Aisne) réalisant ainsi « le palais social de l’avenir ». En 1901, sa veuve, Marie Moret, fait don à la bibliothèque d'une série d'ouvrages sur l'économie sociale et de pièces d'archives de tout premier ordre sur le fonctionnement de cette institution très originale. Ce fonds s'est enrichi en 1988 d'un dépôt d'expérimentalisme social dit « Fourier, Godin, Prudhommeaux », comportant des archives confiées par l'ancien gérant du familistère, René Rabaux.

Tous les ouvrages (cote FGM) et périodiques (cote FGP) du fonds Godin sont signalés au catalogue de la bibliothèque.

Les archives sont décrites dans un inventaire et communiquées sur rendez-vous à bib.patrimoine(at)cnam.fr.

Familistère de Guise. Le Devoir. Guise, s.n., 1878-1906. Numéro. 1 et 2 datés des 3 et 17 mars 1878 [cote FGP 1]

(Photo Patricia Haim/image&son Cnam)